Entreprise Huîtres Boyard (17) - Environnement marin

Zonage

L'Huître BOYARD est élevée dans un milieu sain. Les zones de production sont définies selon un classement de salubrité (zonage). 

"J.O. : Extrait de l’arrêté du 21 juillet 1995, relatif aux classements de salubrité et à la surveillance des zones de production et des zones de reparcage des coquillages vivants :

Art .7 : Les zones de production conchylicoles sont classées selon les résultats d’une étude sanitaire dite "étude de zone… "L’étude de zone, complétée le cas échéant des résultats des autocontrôles prévus par les articles 18 et 22 du décret du 28 avril 1994 susvisé, doit permettre une évaluation des niveaux des contaminants microbiologiques et chimiques significatifs en terme de risques sanitaires."…

"Art .10 : "Le niveau de contamination chimique d’une zone de production peut être déterminé pour un groupe de coquillage, par dosage des contaminants chimiques, notamment le plomb, le cadmium et le mercure, dans des échantillons d’une espèce de coquillages de ce groupe, prélevés sur la zone."

ZONAGE EN GROUPES : A, B, C et D :

ZONEColiformes fécauxEt E. ColisContaminants Chimiques
A- 300/100 g de chair- 300/100 g de chairAucun risque de toxicité pour le consommateur
B- 6 000/100 g de chair- 4 600/100 g de chairidem
C- 60 000/100 g de chair- 46 000/100 g de chairidem
D+ 60 000/100 g de chair+ 60 000/100 g de chairNon satisfaisant, zone soumise à pollution ou n'ayant pas eu d'étude de zone

 

Tous les parcs de l’EARL Boyard Roger et Fils sont situés en zone A, c’est-à-dire indemnes de toute contamination bactériologique et chimique. L’eau de notre bassin est d’une qualité excellente, donc notre produit est lui aussi de qualité excellente.

L’importance de l’environnement marin vient aussi des autres notions d’écologie marine, comme la composition de l’eau de mer, les paramètres physiques et chimiques.

Notions d'écologie marine

La croissance et la survie des huîtres en élevage sont liées aux paramètres physiques et chimiques.

Paramètres physiques : Température, pression, couleur, matière en suspension (=turbidité).

Paramètres chimiques : Salinité, composition ionique, pH, gaz dissous (Oxygène, CO2, Azote), sels nutritifs, certaines molécules particulières (vitamines, acides aminés, acides gras, substances de croissance…), matière organique…

Composition de l’eau de mer : A côté des caractéristiques hydrologiques, comme le pH, la salinité, la température et l’oxygène, les huîtres sont intimement liées à la composition phytoplanctonique. La nutrition des bivalves se fait par filtration de l’eau de mer, et rétention des micro-organismes inférieurs à 50µm.

Quelques algues phytoplanctoniques présentes en mer comme en marais :

Le marais et les claires ostréicoles

L’écosystème "claires ostréicoles" (bassins en terre en marais salé) est un milieu confiné. Il est soumis aux conditions météorologiques. Celles-ci agissent d’autant plus que le milieu se trouve temporairement isolé du reste du réseau hydraulique. Ces bassins se caractérisent également par un faible rapport volume/surface. Il est alors intéressant de suivre les paramètres physico-chimiques de l’eau :

La température de l’eau suit celle de l’air, avec de plus faibles variations en raison de l’inertie thermique du liquide. Elle influence le développement phytoplanctonique ainsi que les autres paramètres. La salinité est proportionnelle à la température de l’eau.

Compte tenu des variations importantes possibles des paramètres, un suivi de l’eau des claires est important. Il faut que l’ostréiculteur surveille la température, la salinité et l’oxygène dissous pour éviter la mortalité. De plus, il doit aussi surveiller le développement de la navicule bleue, Haslea ostrearia, afin de mettre les huîtres à verdir.

20 Rue Port Marceau Luzac, 17320 - SAINT-JUST-LUZAC - 09 70 35 78 05